Brevet de Lieutenant d’Artillerie, Révolution.

Acheter
Brevet de Lieutenant d’Artillerie, Révolution.
Brevet imprimé en noir de Lieutenant de la Compagnie des Canonniers de la Section du Théâtre Français (7ème Compagnie de Canonniers sédentaires de Paris), signé (tampon à encre grasse) du Commissaire des guerres Cailly. H 43 x L 32.
Assez bon état (renforts en papier collés à l’arrière au niveau des pliures).
Le Paris de la Révolution occupait 3 440 hectares au lieu des 7 800 d’aujourd’hui. Il avait pour limites : à l’ouest la place de l’Étoile, à l’est, le cimetière du Père-Lachaise, au nord la place de Clichy, au sud le cimetière de Montparnasse. Sous l’Ancien Régime, la ville était composée de vingt et un quartiers. En 1789, en vue des élections aux États généraux, elle fut divisée provisoirement en soixante districts. Par le décret du 21 mai, sanctionné par le roi le 27 juin 1790, l’Assemblée constituante créa 48 sections (divisions territoriales et administratives), pour remplacer les districts. Chaque section se composait : d’un comité civil, d’un comité révolutionnaire et d’une force armée. La section de Marat était, sous la Révolution française, une section révolutionnaire parisienne. Cette section se nomma « section du Théâtre-Français », ensuite en août 1793 « section de Marseille et Marat », et à partir de pluviôse an II, « section de Marat » tout court. En pluviôse an III elle reprit son nom primitif de « section du Théâtre-Français », son secteur de prérogatives était entre l’École de médecine et le théâtre de l’Odéon. Elle se réunissait, en 1792, dans l’église Saint-André-des-Arts, située sur l’actuelle place du même nom, et qui fut détruite peu de temps après. Lors de la chute de Robespierre, le 9 thermidor an II, la section de Marat soutint la Convention nationale ; seuls les trois représentants prêtèrent serment à la Commune de Paris.
200,00 €
Frais de port France : 7,00 €
Frais de port Europe : 10,00 €
Frais de port monde : 20,00 €

CHAQUE OBJET DE PLUS DE 130 EUROS EST ACCOMPAGNÉ D'UN CERTIFICAT D'AUTHENTICITÉ

Durant le mois de juillet les commandes seront expédiées chaque semaine, par-contre les factures et les certificats d'authenticité seront postés par courrier une dizaine de jours après.

En aôut, il n'y aura pas de mise à jour du site, les commandes pourront être passées mais LES EXPÉDITIONS REPRENDRONT LE 1 er SEPTEMBRE.


Prochaines mises à jour du site :
Vendredi 10 septembre 2014 à 13H30.
Next update 10 september 2014 at 13.30 pm.
Nächstes update am 10 september 2014 um 13.30


bertrand.malvaux@wanadoo.fr


FRAIS DE PORT

Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception.
Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


DROIT DE RETOUR

Les frais de port ne sont calculés qu'une seule fois par commande pour un ou plusieurs objets, les envois sont tous recommandés, car c'est le seul moyen d'avoir une preuve de l'envoi et de la réception.
Pour les colis dont la valeur ne peut être assurée par la Poste, les envois sont confiés à la société DHL avec valeur réelle assurée, le service est de qualité mais le coût est plus élevé.


AUTHENTICITÉ

La sélection des objets proposés sur ce site me permet de garantir l’authenticité de chacune des pièces qui y sont décrites, tous les objets proposés sont garantis d'époque et authentiques, sauf avis contraire ou restriction dans la description. Cette garantie est valable à vie.
Un certificat d’authenticité de l'objet reprenant la description publiée sur le site, l’époque, le prix de vente, accompagné d’une ou plusieurs photographies en couleurs est communiqué sur simple demande pour tout objet dont le prix est supérieur à 130 euros. En dessous de ce prix chaque certificat est facturé 5 euros.
Seuls les objets vendus par mes soins font l'objet d’un certificat d'authenticité, je ne fais aucun rapport d'expertise pour les objets vendus par des tiers (confrères ou collectionneurs).
Page delay : 5.77 ms